Dessinateur industriel

 

Définition
Le dessinateur industriel représente et définit l’objet à fabriquer : une pièce
mécanique, un outil, un circuit électronique… Il est donc indispensable à de nombreux secteurs : mécanique, automobile, métallurgie, aéronautique, électricité, électronique... Mais si un bon coup de crayon est nécessaire pour dessiner, il est indispensable d’avoir un solide bagage en informatique. Le crayon du dessinateur industriel est désormais remplacé par la souris de l’ordinateur . Ce qui induit de nouveaux emplois dans la profession.

 

Description des tâches / conditions de travail
En général, le dessinateur industriel travaille dans un bureau d’études.
Sa fonction requiert méthode, précision et sens de l’observation. Il respecte des codes et des normes car le dessin est un moyen de communication.
S’il n’utilise plus de table à dessin, l’ordinateur lui permet de tracer plans et dessins. L’ordinateur permet aussi de visualiser en 2 ou 3 dimensions la pièce à réaliser grâce à la CAO (conception assistée par ordinateur), d’utiliser des logiciels de DAO (dessin assisté par ordinateur) et d’effectuer automatiquement les dessins sur une table traçante. A partir de l’ordinateur, le dessinateur industriel peut également donner directement des ordres à des machines-outils à commande numérique pour la fabrication.
Ces évolutions ont permis un gain de temps considérable et une amélioration de la qualité des produits.
Il y a trois fonctions :
- dessinateur-projeteur qui est souvent responsable d’un groupe de dessinateurs et résout tout problème qui se pose à la réalisation. Ce sont les plus qualifié des dessinateurs.
- dessinateur d'études qui élabore les plans détaillés de chaque pièces.
- dessinateur d'exécution qui est chargé de reproduire ou de réaliser des dessins définitifs.

 

Salaires / revenus
Les salaires sont variables, selon le poste, l'entreprise ou le bureau d'études. Le salaire mensuel brut moyen d'un débutant est d'environ 1 250 €.

 

Evolution professionnelle
Evolution technique oblige ! Si la formation initiale joue, il est impératif de se perfectionner durant sa vie professionnelle. Ce peut être la possibilité d’accéder à d’autres fonctions.
Que ce soit par la mobilité d’une entreprise à l’autre ou par la promotion interne, l’évolution professionnelle peut conduire aux postes de chef de projet, responsable de bureau d'études ou responsable de service maintenance.

 

Etudes / formations
Le niveau de formation initiale a tendance à s’élever. Minimum Bac pro.
- Bac pro étude et définition de produits industriels (EDPI) accessible après un CAP ou BEP industriel.
- MC dessinateur en construction mécanique accessible après un CAP ou BEP des secteurs mécanique, métallurgie, électricité.
Par ailleurs, plusieurs formations technologiques peuvent déboucher sur le dessin industriel : bacs STI génie mécanique, électronique, électrotechnique, civil, énergétique.
- BTS conception de produits industriels ; mécanique et automatismes industriels ; conception et réalisation de carrosseries ; productique mécanique.
- DUT génie mécanique et productique ; organisation et génie de la production.
- Formations complémentaires après bac+2 en CFAO, DAO.
- Licence professionnelle technico-designer à l’IUT de Nîmes
- Génie des systèmes industriels, spécialisation technico-designer à l’IUP d’Evry.
L’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) propose des formations à l'utilisation de logiciels de CAO et DAO.

 

 

 

Par Yoan et thibau-déssinateur industriel